More

    Good Pouce #4

    Wecandoo s’implante dans de nouvelles villes en France 

    Wecandoo propose au grand public des ateliers pour apprendre à fabriquer soi-même des objets chez des artisans. Wecandoo est présent dans plus de 15 villes en France. Dans les prochaines semaines, de nouveaux ateliers ouvriront dans plusieurs villes. Wecandoo se donne comme mission de mettre en lumière le talent des artisans tout en développant la créativité de chacun. Pour rendre l’artisanat plus accessible au grand public, Wecandoo propose une grande offre d’ateliers, pour tous niveaux et pour tous les âges. Atelier de bois pour le petit mobilier mais aussi de métal pour apprendre à fabriquer un couteau ou pour créer soi-même ses bijoux, les possibilités ne manquent pas. Un atelier comprend des heures de formation et un moment de fabrication d’un objet de son choix. Sur le site des ateliers on peut trouver une longue liste des cours ainsi que des vidéos de présentation des artisans et de leur savoir-faire qui donnent très envie d’apprendre. Le collectif est également composé d’artisans de bouche qui accompagneront la réalisation des meilleures tartes au citron ou tablettes de chocolat. Il y en a donc pour tous les goûts chez Wecandoo et pour tous les prix aussi. Les ateliers varient de 45 à 300 euros et il reste encore la possibilité de se faire offrir un atelier car Wecandoo propose des cartes cadeaux. 

    Sophia Djitli
    Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

    Dernières publications

    Positive Media Project by Publicis Media : “Le désilotage des démarches RSE est un accélérateur évident”

    En marge de la querelle législative entre politiques, lobbys, associations et marques sur la question d’un nouveau cadre de régulation de la publicité et sur fond d’urgence environnementale, des projets se développent et nous animent. En tête de gondole, le Positive Media Project. Un espace de réflexion/solution hybride visant à engager une démarche de co-construction pour améliorer la performance responsable de la publicité avec des solutions concrètes. Au sortir de leur première session d’ateliers, rencontre avec Adélaïde Chassort, Marie-Laure Monnet, Laurent Capion et Nicolas Vogtenberger chez Publicis Média.

    RSE & Achats responsables : les tendances à suivre de près en 2021

    La crise (sanitaire, économique, humaine …) traversée depuis l’année dernière a, entre autres conséquences, mis en lumière les enjeux de RSE et de durabilité au sein des entreprises. L’année 2021, dans cette continuité logique, fera émerger plusieurs tendances à fort impact. Revue de détails.

    Skier est-il compatible avec l’urgence climatique ?

    Face à l’impératif d’une économie décarbonée, le ski est de plus en plus pointé du doigt pour son empreinte écologique. Entre la pollution des voitures et des avions, l’aplanissement des pistes par des engins à fioul et les nuisances dont souffrent la faune et la flore, le bilan est alarmant. Un constat d’autant plus inquiétant que moins de 8% des Français partent à la montagne pendant l’hiver.

    Flying Whales : l’entreprise française qui veut réhabiliter le dirigeable d’ici 2024

    Construire un dirigeable à propulsion hybride de 150 mètres de long pour transporter du bois, des pales d’éolienne ou des pylônes électriques, c’est la mission de Flying Whales. Une façon agile de décarboner le transport industriel tout en respectant la géographie des territoires. Interview de Simon Debeugny, responsable industrialisation & RSE de l’entreprise.

    Les Jardins Collectifs de l’Ourika : un programme d’expérimentation éthique signé Yves Saint Laurent Beauté

    Terre de cœur d’Yves Saint Laurent depuis 1966, le Maroc voit un nouveau projet expérimental naître sur ces sols. Après le Jardin Majorelle et le musée YSL Marrakech, les Jardins Collectifs de l’Ourika. Laboratoire d’observation et d’expérimentation, ces jardins accueillent des plantes cultivées par des femmes de la région, à partir desquelles sont façonnés les produits de la marque. Comment concilier le savoir-faire et l’artisanat ancestral des communautés locales avec les standards d’une marque cosmétique luxe ? Comment cette initiative s’inscrit-elle au cœur de la démarche RSE YSL Beauté ? Les cosmétiques peuvent-ils vraiment aspirer à un avenir responsable ? Comment s’organise la transition écologique sociale et solidaire d’YSL Beauté ? Et du secteur du luxe et de la cosmétique ? Rencontre avec Caroline Nègre, Directrice scientifique d'Yves Saint Laurent Beauté pour faire le point.