Good People de la semaine du 11/05

Brune Poirson nommée directrice du développement durable du groupe Accor

Anciennement Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot dans le deuxième gouvernement Édouard Philippe, Brune Poirson est diplômée de Sciences Po Aix et de la London School of Economics. Elle commence sa carrière comme attachée parlementaire à Londres puis devient coordinatrice du développement à l’AFD de New-Delhi. Elle crée ensuite le think tank CitiX sur le thème du développement durable urbain. Puis elle intègre Veolia où elle occupe des postes de direction de développement durable à New Dehli et à Boston. En 2019 est nommée vice-présidente de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement. Elle devient désormais la nouvelle directrice du développement durable du groupe Accor où elle aura pour mission de définir et de suivre la stratégie du groupe en matière de développement durable. 

Marjolaine Grisard nommée directrice RSE de Nexity 

Marjolaine Grisard est ingénieure de formation diplômée d’AgroParistech et de l’Ecole Nationale du Génie rural. Elle a commencé sa carrière comme chef de projet environnement avant d’intégrer le groupe ADP où elle est restée 16 ans. Chef de projet environnement tout d’abord, elle est ensuite devenue responsable RSE du groupe en 2018. Elle est désormais nommée directrice RSE de Nexity où elle aura à charge le développement de la stratégie RSE et plus particulièrement la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie bas carbone. 

Hélène Jessua nommée directrice du développement durable chez Zadig & Voltaire

Hélène Jessua est diplômée de l’American University – School of Public Affairs et de l’Inseec Business School. Elle a commencé sa carrière chez Carrefour où elle est restée dix ans et où elle s’est formée aux enjeux relatifs à la RSE. Elle a ensuite été directrice du développement durable pour Redcats et pour Refashion avant de développer son activité comme consultante RSE. Elle est aujourd’hui nommée directrice du développement durable de la marque Zadig & Voltaire. Elle sera chargée de conduire la stratégie développement durable et de déployer le Plan VoltAIRe pour préserver la qualité de l’air et lutter contre le changement climatique. 

Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

Pourquoi participer au Grand Prix de la Good Économie ?

VALORISER LES ACTEURS DU GOOD Notre conviction : pour qu’un changement massif s’opère dans nos méthodes de production, de distribution et de consommation, les leaders de la...

Good People de la semaine du 10/11

-Groupe M6 : création d’un poste de directrice de l’engagement pour Isabelle Verrechia -Groupe BPCE : Valerie Derambure est nommée directrice RSE - Colas : Muriel Voisin est nommée directrice RSE

Pour une justice sociale et environnementale, Greenpeace propose un ISF climatique

Placer son argent sur un compte offre aux banques la liberté de l’investir dans les énergies fossiles. C’est ainsi qu’en France, les placements financiers des 1% les plus riches ont une empreinte carbone 66 fois supérieure à celle des 10% les plus pauvres. Une inégalité criante qui selon Clément Sénéchal, porte-parole climat à Greenpeace France, pourrait se corriger par l’instauration d’un ISF climatique qui taxerait les plus riches à juste proportion de leurs émissions.

Quand la RSE insuffle une nouvelle culture d’entreprise

Devenue un incontournable de l’engagement des marques, la RSE pousse de plus en plus d’enseignes à aligner leur culture d’entreprise sur les initiatives en faveur du développement durable. Un souci de cohérence qui donne du sens et une forte raison d’être à des entreprises qui ont su prendre leurs distances avec le sacro-saint profit. Démonstration en actions avec Maison du Monde et Enercoop.

Fabrice Bonnifet, C3D : « Il faut arrêter de considérer les ressources naturelles comme des actifs gratuits »

Comment mettre sur un pied d'égalité le capital financier, le capital humain et le capital naturel ? L’adoption d’une nouvelle norme comptable en triple capital est-elle notre planche de salut pour sortir de la crise ? Pour explorer ces nouvelles pistes d’outils, le C3D décrypte pour les entreprises les avantages d’une comptabilité en triple capital et le rôle de l’entreprise contributive. En questionnant la notion de valeur étendue, The Good rencontre Fabrice Bonnifet Président du C3D (Collège des Directeurs du Développement durable).