Générations futures

Dans une tribune publiée dans Les Echos le 13 octobre, quelques 800 étudiants issus de grandes écoles se sont prononcés contre Total Energies et le méga-projet pétrolier EACOP, en Ouganda, dont le Parlement européen a aussi exigé l’arrêt. Ils sont étudiant.e.s et jeunes diplômé.e.s de plusieurs grandes écoles d’ingénieur et de commerce, notamment Polytechnique, AgroParisTech, HEC, ou encore Centrale Supelec. Certains d’entre eux s’étaient déjà exprimés en mai et juin dernier lors de leur cérémonie de remise de diplôme pour dire l’urgence écologique.

Ils expliquent : « 62 % des communications de TotalEnergies mentionnent des activités vertes, mais seuls 25 % de ses investissements de 2022 iront vers des projets à faible émission de carbone (Influence Map, Big Oil’s Real Agenda on Climate Change 2022, Sept 2022) dont des centrales à gaz pourtant fondées sur des hydrocarbures. (…) Nous ne travaillerons pas dans une entreprise qui refuse délibérément de suivre cette ligne de conduite issue d’un consensus scientifique indiscutable. »

Ils racontent ensuite qu’ils veulent « travailler activement à la nécessaire transformation de nos systèmes économiques et énergétiques » et encouragent « toutes les générations à agir aujourd’hui, (…) en particulier les dirigeants d’entreprises, en mettant en place des actions concrètes, radicales et sincères ».

En parallèle, l’étude de la Fondation Jean Jaurès et du Forum Français de la Jeunesse publiée ce mardi 25 octobre révèle que 37% des Français de 16-25 ans hésitent à avoir des enfants face à la perspective du changement climatique. Ces derniers indiquent leur volonté de « préserver ces générations futures d’un monde aux conditions de vie incertaines », limiter sa propre empreinte en ne contribuant pas à la surpopulation et ne pas être « égoïste » en assouvissant un « besoin personnel ».

J’y vois un double échec des « anciennes » générations : l’inaction climatique certes mais aussi et surtout l’incapacité à rassurer. Comme le faisaient leurs parents et grands-parents lorsqu’ils étaient petits et qu’ils avaient fait un cauchemar. Elles doivent non seulement reconnaître leurs erreurs, agir pour les réparer, mais aussi apaiser et redonner confiance à la jeunesse dépassée par l’ampleur des défis planétaires qui les attendent.

Emilie Kovacs
Emilie Kovacs
Rédactrice en chef de The Good, est tombée dans la marmite du développement durable il y a une dizaine d'année. Cette journaliste d'origine hongroise aime mettre en lumière les acteurs et actions à impact, celles et ceux qui font plutôt que celles et ceux qui disent, les solutions plutôt que les critiques. Eternelle optimiste, elle est convaincue que l'être humain pourra se sortir du pétrin écologique dans lequel il s'est fourré. #Team beurre demi-sel, coquillages et crustacés !

Dernières publications

Mastercard et Nickel : modèles d’inclusion des transgenres et non-binaires

(contenu abonné) Les personnes transgenres et non-binaires peuvent affirmer plus facilement, en sécurité et sans jugement, leur véritable identité à travers l’utilisation de leur prénom choisi sur leur carte bancaire Mastercard chez Nickel, service bancaire pour tous disponible dans les buralistes.

ONG vs Lobbies

ActionAid France, Les Amis de la Terre France, CCFD-Terre Solidaire, FIDH, Éthique Sur l'Étiquette, Sherpa, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont signé communément un communiqué de presse le 23 novembre dernier pour alerter l’opinion sur une prise de position controversée de la France sur le devoir de vigilance des entreprises. Avec les derniers scandales de Teleperformance,

Comment Colgate-Palmolive aborde le handicap en milieu professionnel

(contenu abonné) Soucieuse d’améliorer la diversité et l’inclusion en interne, la filiale française de Colgate-Palmolive multiplie les efforts en faveur des collaborateurs en situation de handicap. Parmi ses enjeux : améliorer la connaissance des handicaps, libérer la parole et accorder les mêmes chances à tous.

Pourquoi Lyon soumet ses emprunts bancaires à des critères éthiques

(contenu abonné) La capitale de la région Rhône-Alpes intègrera désormais des critères sociaux et environnementaux dans ses choix de banques pour effectuer ses futurs emprunts.

Comment The North Face a conçu sa première collection circulaire

(contenu abonné) Pour la première fois de son histoire, The North Face a présenté cet automne une collection “circulaire” : chaque composant a été analysé et choisi par les designers pour limiter leur empreinte environnementale et garantir que ces modèles pourront être facilement recyclés à la fin de leur vie.