Actualités et chiffre de la semaine du 4/05

L’Occitane en Provence déploie le vrac dans 8 boutiques

En 2020, L’Occitane en Provence a testé le vrac dans ses boutiques en Allemagne et en Espagne. Cette année, l’objectif est de déployer des Fontaines de vrac dans 60 boutiques à travers le monde. A partir de juin, l’Occitane installe les “Fontaines de l’Occitane” dans 8 de ses boutiques en France. Les clients auront le choix entre deux tailles de contenants de 250 ml et de 500 ml. Cinq produits seront disponibles dans les Fontaines : le gel douche liquide verveine, l’huile de douche amande, le savon liquide karité verveine, ainsi que le duo de shampooing et après-shampooing Aromachologie. 

La Macif déploie des mesures de solidarité pour soutenir les étudiants

Pour soutenir les étudiants pendant la crise sanitaire, la Macif a mis en place un dispositif de soutien qui se déploie en trois dimensions: la création d’un fonds d’urgence de lutte contre la précarité étudiante, l’appel à contribution de ses sociétaires et collaborateurs ainsi que la création de formations pour faciliter l’accès à la formation et à l’emploi des jeunes. Une aide financière de 100 000 euros sera versée aux associations partenaires de la Macif. Pour impliquer ses sociétaires et collaborateurs, la Macif a lancé une opération d’appel à dons et une collecte de denrées alimentaires. L’assurance aux valeurs mutualistes s’engage aussi à recruter 1000 nouveaux collaborateurs dont 200 alternants. Toujours en faveur de l’éducation, la Macif propose une formation certifiante d’un an pour permettre aux jeunes et aux personnes en reconversion de développer des compétences dans les métiers de l’assurance, de la distribution et de l’après-vente.  

L’Union Européenne s’accorde pour réduire au moins 55 % ses émissions de CO2 d’ici 2030

Le Parlement européen et les Etats membres ont décidé de rehausser l’ambition de réduction des gaz à effet de serre de 40 à 55% d’ici 2030. L’objectif de l’Europe est de devenir le premier continent à atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour atteindre cet objectif il faudra agir deux fois et demi plus en 9 ans que ce qui a été fait en dix ans. Cette décision devient désormais un engagement juridique car elle sera intégrée à la loi climatique européenne présentée en juin. La loi s’appliquera à l’ensemble des Vingt-sept et c’est un signal fort adressé au monde entier. 

Sonia Rykiel dévoile une capsule éco-responsable

La nouvelle collection éco-responsable de Sonia Rykiel est fabriquée au Portugal et présente 22 références en édition limitée. Des sweats, des hoodies, des tee-shirts oversize, des joggings… les pièces sont toutes unisexes et sportwear. Les couleurs sont pastel rose, jaune ou acidulées et les imprimés et broderies déclines le logo Sonia Rykiel sous différentes formes. Le shooting de la collection a eu lieu aux Beaux-arts de Paris dans la ave l’ambition d’exprimer la liberté et la gaieté. 

Schneider Electrics lance l’initiative « Zero Carbon Project »
Pour diminuer de 50 % les émissions carbone de ses fournisseurs d’ici 2025, Schneider Electrics lance l’initiative “Zero Carbon Project”. Les 1 000 fournisseurs les plus importants de l’entreprise spécialiste d’électrotechnique bénéficieront d’un plan d’accompagnement qui s’appuiera sur des outils digitaux de quantification, des échanges de bonnes pratiques et des programmes d’achat d’énergies renouvelables. En lançant ce programme, l’entreprise s’attaque au scope 3 du reporting extrafinancier, c’est-à-dire la partie  la plus difficile à atteindre en termes de réduction des émissions. Le scope 1 concerne les émissions de l’entreprise, le scope 2 les achats d’énergie. L’entreprise ne recule pas derrière les efforts. En janvier dernier, Schneider Electrics avait été placé en tête des entreprises les plus durables du monde par le magazine Corporate Knights.

1 milliard d’euros

C’est ce que la fondation Ikea s’engage à donner dans les 5 prochaines années pour réduire les gaz à effet de serre

Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

Good Pouce #7

Fleurs d’ici : 1ère marque de fleurs éthiques et 100% françaises En 2017, Hortense Harang et Chloé Rossignol fondent Fleurs d’ici. Lors de leur rencontre Hortense Harang est grand...

Mathieu Ménégaux, BrightHouse (BCG) : “la transformation doit conjuguer des efforts volontaristes des entreprises et d’incitation par l’évolution du cadre légal et réglementaire”

Si chaque initiative entrepreneuriale responsable compte, les entreprises du CAC40 pèsent lourd dans la balance d’un écosystème économique et industriel en mal de Good. Ainsi, sonder leurs attitudes et influences est fondamental. En matière d’engagement sociétal et de performance financière, BrightHouse nous éclaire. Pour mesurer le degré d’engagement effectif des entreprises du CAC40 à l’égard de leurs parties prenantes et le lien avec leur performance, l’entité du BCG dédiée à la Raison d’Être des entreprises dévoile son premier rapport d’Indice de l’engagement sociétal. Ce qu’on en retient : + d’engagement est compatible avec + de rendements. Rencontre avec Mathieu Ménégaux, Managing Director de BrightHouse.

“What Design Can Do” : les idées (pas si) folles des designers pour changer le monde

Quel est le point commun entre Ecoplaso, au Brésil, qui transforme des épluchures de fruits et légumes en bioplastiques, The Living Light, à Amsterdam, qui utilise les plantes pour produire de la lumière ou Biogrün, une application imaginée au Mexique pour combattre le gaspillage alimentaire ? Réponse : ces trois projets figurent parmi les lauréats du “Clean Energy Challenge” lancé par l’organisation “What Design Can Do” avec le soutien de la fondation Ikea et des Nations Unies.

The Good, le manifeste

Sans planète, pas de business Se transformer ou périr avec le monde : un motto qui s’applique à tous les secteurs, sans exception. De l’urgence climatique aux luttes...

Jeunes en 2020 : « Avant, on se battait pour avoir de la place et pouvoir agir. Aujourd’hui on se bat pour que nos actions...

En quoi la so-called jeunesse engagée, peinte et dépeinte par les études et autres enquêtes marketing incarne-t-elle une économie durable et responsable ? En quoi le digital la nourrit-elle et qu'apporte-t-elle de si précieux que les entreprises se doivent de saisir ? Comment créer des ponts avec elle et comment l'élever ? Au regard des mille et unes initiatives citoyennes, solidaires, et responsables portées par les étudiants de l’ECV digital, il y a très sérieusement un sujet ici. Rencontre avec Alexia Moity, directrice générale de cette école de Good talents.