Actualités et chiffre de la semaine du 22/06

Sopra Steria soutient Diversidays pour plus de diversité dans le numérique

Sopra Steria soutient le programme DéClics Numériques lancé par Diversidays, association d’égalité des chances dans le numérique, pour faciliter la reconversion professionnelle des demandeurs d’emploi vers les métiers du numérique. L’objectif du programme est d’accompagner 10 000 demandeurs d’emploi dans 6 régions en priorisant les quartiers populaires et les zones rurales. Une première phase de test a eu lieu en Occitanie et a permis à 100 participants au programme de retrouver un travail. Sopra Steria devient partenaire financier du programme mais fera également intervenir ses collaborateurs experts du numérique pour mener des ateliers expliquant leur parcours.

Pierre Fabre présente son outil de mesure de l’impact des produits

Le groupe Pierre Fabre présente le Green Impact Index, un outil de mesure de l’impact environnemental et sociétal des produits cosmétiques. Cet outil était jusqu’alors utilisé en interne chez Pierre Fabre pour mesurer l’impact des produits à l’étape de la conception, il est désormais rendu disponible au grand public. Les consommateurs sont en effet de plus en plus conscients des enjeux environnementaux et sociétaux de la production et souhaitent être informés sur leurs achats. L’outil a été évalué par Afnor Certification et sera tous les ans sujet à un audit de vérification des cotations. Les critères d’évaluation s’appuient sur l’éco-conception de la formule et de l’emballage, le transport des matières premières, l’impact de la fabrication, le Made in France, l’Origine France Garantie et Vegan ou bien les programmes d’engagement sociétal de la marque. Les marques concernées jusqu’à présent par l’outil sont : Avène, A-Derma, Ducray, Klorane, René Furterer, Naturactive, Elgydium et Arthrodont

Unilever teste une bouteille de lessive en papier

Unilever dévoile un prototype de bouteille en papier qui sera utilisé pour les détergents des marques Omo, Persil, Skip et Breeze. La prochaine étape est un lancement à grande échelle au Brésil en 2022 puis d’étendre la distribution du produit en Europe. Cette solution est développée par le consortium Pulpex. Le revêtement exclusif sur la face interne des bouteilles est conçu à base de papier et permet de repousser l’eau sans utiliser de plastique ou de résine. Il peut donc être recyclé dans le flux des déchets de papier. 

1er Sommet sur l’Engagement Sociétal des Entreprises entre l’Afrique, la France & l’Europe

Le 1er Sommet sur l’Engagement Sociétal des Entreprises se réunira entre l’Afrique, la France et l’Europe, ces 7 & 8 juillet, depuis six capitales africaines & Paris. Les 1500 participants inscrits à ce jour travailleront autour de 8 panels. Le sommet a pour vocation de “mettre la Responsabilité Sociétale, l’Inclusion, l’Economie Sociale & Solidaire, l’Investissement Socialement Responsable, l’Impact et les Objectifs de Développement Durable au cœur de la nouvelle relation soutenable, solidaire et équitable entre l’Afrique, la France & l’Europe”. Il réunira une sélection de représentants d’entreprises, de représentants des gouvernements et d’organisations et coalitions impliquées dans ces enjeux. 

La start-up Midnight trains veut révolutionner le train de nuit

Adrien Beaumont cofondateur de la plateforme Kisskissbankbank et Romain Payet, accompagnés par de nombreux entrepreneurs français, lancent la 1ère start-up ferroviaire française, Midnight Trains. Le concept ? : des hôtels sur rails qui relieront Paris à d’autres villes européennes. Porto, Madrid, Barcelone, Florence, Rome, Milan, Venise, Hambourg, Berlin, Copenhague et Edimbourg seront les premières villes desservies par la compagnie. Le design des wagons, dont l’expérience se veut proche de celle d’un hôtel,  est quasiment terminé mais les fournisseurs ne sont pas encore tous sélectionnés. Une annonce qui intervient quelques semaines après la remise en service du train de nuit Paris-Nice, et qui s’inscrit dans la tendance d’un tourisme durable et d’une mobilité plus douce et plus écologique. L’initiative est saluée par le ministre des Transports et les premiers trains-hôtels devraient rouler dès 2024. 

Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

LVMH : circularité, éco-conception et traçabilité au programme de Vivatech

Présent en bonne place au cœur du salon Vivatech 2021, LVMH et ses différentes maisons présentaient leurs innovations ainsi qu’une sélection de startups liées à leurs métiers. Parmi les grands thèmes de l’année pour le leader mondial du luxe : la circularité, l'éco-conception et la biodiversité, mais aussi la réalité augmentée et la 3D.

Pollution numérique : Planet Tech’Care à la rescousse

Où en est-on de la transition verte du numérique ? Aussi révolutionnaire soit le digital et ses usages déclinables à l’infini, il pollue et son ascension ne laisse pas présager que du Good. Pour limiter les dégâts, des acteurs et actrices se mobilisent. Parmi eux : Planet Tech’Care. Rencontre avec Véronique Torner, administratrice de Syntec Numérique, chargée du Programme Numérique Responsable qui pilote Planet Tech’Care pour un état des lieux de l’impact environnemental du numérique et ses solutions.

La jeune marque d’upcycling ECCLO lance “L’imprevu”

L’histoire d’ECCLO a commencé par un crowdfunding il y a deux ans. Depuis, Remy Renard, le fondateur, a su s’entourer. Il a été rejoint par une styliste passée par Max Mara, un...

BarePack : le repas sans emballage jetable

Créée à Singapour en 2019 par des Français expatriés, cette start-up a pour ambition d’éliminer l’usage unique dans la restauration à emporter ou en livraison, en le remplaçant par un système intelligent et pratique de contenants réutilisables.

Favoriser le réemploi au recyclage : l’exemple des éoliennes en fin de vie

Alors que le recyclage des éoliennes en fin de vie exige des ressources importantes et une filière industrielle d’ampleur, le réemploi pourrait vite prendre son essor. Au Danemark, les pales sont transformées en garages à vélo tandis qu’en Europe, des pièces de seconde main sont vendues à des pays en développement. Des manières d’éviter le recyclage, qui devrait toujours rester la dernière option.