Actualités et chiffre de la semaine du 17/11

Intermarché lance un drive solidaire pour soutenir les libraires  

Plus de 140 librairies se sont déjà inscrites sur la plateforme numérique d’Intermarché. Le grand distributeur prend parti en faveur des petits commerces et propose aux libraires d’utiliser ses 1505 drive en France comme des relais pour la vente de livres. Les outils digitaux d’Intermarché sont mis gratuitement à disposition des libraires. Les livres sont référencés dans l’espace Drive Solidaire d’Intermarché, le « clic » se fait sur le site et la collecte dans les boutiques. Intermarché souhaite s’appuyer sur les réseaux locaux et étendre l’initiative à d’autres commerces lorsque cela sera possible. 

I MAKE lance la Semaine du DIY pour trouver l’inspiration pendant le nouveau confinement

I MAKE, le site de fournitures spécialisé dans le “faire soi-même”, lance la semaine du DIY 100 % digitale. Face à une période de confinement propice à la créativité et à la réflexion sur les modes de consommation, I MAKE qui référence plus de 70 000 produits utiles aux makers et défend la philosophie du DO IT YOURSELF souhaite encourager les valeurs d’une consommation responsable et plus soucieuse de la planète le temps d’une semaine. L’occasion aussi de promouvoir les valeurs du développement personnel et la satisfaction de la réalisation par soi-même. 

Pas de Black Friday pour CAMIF 

Cette année encore, CAMIF renouvelle son engagement contre le Black Friday. Pionnière en 2017 dans le boycott du Black Friday, CAMIF considère, comme de plus en plus d’entreprises aujourd’hui, que ces journées de promotion sont un moment de consommation irréfléchie. Elle préfère défendre le “consommer moins, consommer mieux”, la qualité, le local et le durable. Cette année CAMIF s’associe à l’Association Echo-Mer pour une action de ramassage des déchets plastiques dans le port de La Rochelle. C’est aussi l’occasion d’annoncer la sortie du matelas Guillaume fabriqué à partir de matériaux recyclés. 

Pour accompagner leurs collaborateurs dans le télétravail, de nombreuses entreprises font appel à OLY Be

Fondée en 2015, avec l’objectif de proposer des cours de sport dans des lieux atypiques, OLY Be compte désormais 20 000 inscrits et 600 professeurs indépendants. Depuis la crise Covid-19, la start-up se métamorphose et propose désormais des cours de sport en ligne. Dans le cadre de leurs politiques RSE, les entreprises qui souhaitent favoriser le mieux-être au travail de leurs collaborateurs insistent sur la nécessité de la convivialité malgré les semaines de télé-travail. Des entreprises telles que Twitter, Oui SNCF, Deloitte, Moët et Chandon, Disney, Discovery (Eurosport), Matter Paris, Eligo Bioscience font appel à OLY Be pour proposer des cours de yoga, de pilates et de développement personnel en ligne. 

Bonobo met en place l’affichage environnemental sur ses produits 

Bonobo donne la possibilité à ses clients de connaître l’impact environnemental de l’achat de leurs vêtements. 450 références soit 40 % des produits de Bonobo sont désormais notées. La note attribuée selon l’analyse en cycle de vie sera visible sur le site internet de la marque. L’objectif est de noter en ligne l’intégralité des vêtements pour la rentrée 2021, puis en magasin à partir de 2022. L’affichage environnemental deviendra bientôt une norme européenne dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Avangarde France lance sa première collection mode avec les emballages compostables TIPA

La marque Avangarde France lance sa première collection mode ecofriendly, sans polyester, produite localement, en fibres GOTS et OEKO TEX, avec des boutons issus de la surproduction de lait. Elle choisit les emballages TIPA entièrement compostables (se décomposent en douze mois comme la peau d’une orange), et adaptables à chaque vêtement. En signant le Fashion Pact, la marque Avangarde s’est engagée à défendre ses valeurs pour une approche circulaire.  

MAIF installe un comité de mission chargé de suivre l’exécution de ses engagements

Conformément à la loi Pacte, les sociétés à mission se doivent d’installer un comité, les distinguant des entreprises qui inscrivent uniquement leur Raison d’Être dans leur statut. La MAIF est parmi les pionnières des entreprises à mission en France et elle confirme aujourd’hui ses engagements en nommant un comité de mission composé de 10 membres experts de la société civile et des représentants de la mutuelle. Nicole Notat est nommée présidente du comité de suivi de la mission. Elle a co-écrit le rapport « L’entreprise, objet d’intérêt collectif » qui a été à l’origine de la création par la loi Pacte de la qualité de société à mission.

70% 

C’est le pourcentage des cyber-acheteurs qui disent privilégier les sites qui mettent en avant une démarche éco-responsable 

Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

Too Good To Go sensibilise les Français aux dates de consommation

À l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire ce 16 octobre, Too Good To Go et les 51 signataires du Pacte sur les Dates de Consommation lancent une grande campagne de sensibilisation nationale avec The Good Company afin d’éveiller les consciences.

Dans les coulisses d’une nouvelle économie du Good

En terres entrepreneuriales mutantes, les entreprises se bousculent pour être sous le feu des projecteurs de la Good Économie en construction. Raison d’Être, redéfinition de ses objectifs, refonte de son identité de marque et réorganisation de sa structure, tout y passe. A l’ombre de ces initiatives, start-up et autres plus grosses structures, nombreuses sont les petites mains qui s’agitent en coulisse. Elles s’appellent Entrepreneurs Pour La planète, Kickmaker, Choose your Impact ou encore How I Met Your planet, et contribuent chaque jour à asseoir des valeurs dont la planète ne saurait plus se passer.

Good To Know #3

Enseignante-chercheuse en RSE et Stratégie au sein du Groupe ISC Paris, Dr Karen Delchet-Cochet publie un ouvrage collectif intitulé : "Economie circulaire : de la réduction des déchets à la création de valeur" avec des experts de l’écosystème. L’idée : accueillir et regrouper des réflexions portées par plus de 20 experts de l'économie circulaire.

Marie-Anne Debay, membre du C3D et responsable RSE du Groupe Albéa : “Il faut éradiquer le déchet et donc réduire, recycler et réutiliser”

Sur le podium des industries à l’ADN pas franchement good, on compte évidemment celle du packaging. Heureusement, certains savent investir du temps et des moyens pour se transformer. Leader mondial du packaging beauté, Albéa s’engage depuis 15 ans dans une politique RSE solide visant à construire et pérenniser une économie circulaire autour de sa production. Pour en savoir plus sur le parcours de ce mastodonte de l’emballage qui fréquente le plastique, le luxe et leur mutation de très très près, nous rencontrons Marie-Anne Debay, membre du C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable) et RSE & Change Communication Manager du Groupe Albéa.

Agriculture et alimentation en transition : MiiMOSA fait le point

En 5 ans, MiiMOSA a accompagné 3 500 projets agricoles et agroalimentaires, et ainsi levé plus de 35 millions d'euros. Leader dans le financement participatif de projets dédiés à l’agriculture et l’alimentation durable, cette initiative délivre en cette fin d’année son premier rapport d’impact. L’idée : mieux comprendre les enjeux et impacts des comportements citoyens comme entrepreneurs dans la transition agricole et alimentaire. Rencontre avec Florian Breton, Fondateur de MiiMOSA.